es22c3 - Raymond Rodriguez

Hématies de forme normale hématies falciformes. Bon fonctionnement respiratoire anémie, essoufflement?.asphyxie. 5 points par maladie : 1 point par ligne et ...


un extrait du document

Du génotype au phénotype,
Applications biotechnologiques


Déterminisme génétique et influence de l’environnement

La phénylalanine hydroxylase (PAH) est une enzyme qui permet normalement la transformation d'un acide aminé issu de l'alimentation, la phénylalanine, en un autre composé qui sera métabolisé, la tyrosine. Si l'enzyme est inactive, la phénylalanine s'accumule dans le sang ; or ce composé est toxique pour les neurones. Les personnes atteintes de cette maladie (appelée phénylcétonurie) accusent un retard mental important.

« Un comportement à forte héritabilité seraitil donc fixe et immuable ? Même pour un trait comme une maladie due à la mauvaise fonction d'un seul gène, une modification appropriée de l'environnement est susceptible, dans certains cas, de corriger totalement l'effet du gène mutant. Prenons le cas de la phénylcétonurie, une maladie due à la mutation d'un gène unique : elle se caractérise par l'accumulation d'un composé dévastateur pour la fonction cérébrale. Cependant, si on la détecte chez le nouveauné grâce à une technique de dépistage génétique, on est en mesure de prévenir complètement l'arriération mentale potentielle en donnant à l'enfant un régime alimentaire modifié. Ainsi, un trait (l'arriération mentale) qui, dans une situation donnée se manifeste chez les individus porteurs du gène pathologique, disparaît avec une modification relativement simple de l'environnement. »

Jonathan Beckwith et Joseph S. Alper.
La Recherche, n° 311, juillet-août 1998.


Première question (10 points)
Saisir des informations et pratiquer un raisonnement

En vous appuyant sur des informations tirées du texte, montrez qu’ici le phénotype dépend de l’interaction entre un gène et les facteurs de l’environnement.


Deuxième question (10 points)
Mobiliser des connaissances et utiliser des informations nouvelles

À partir de l’exemple proposé et d’un autre de votre choix, exposez le lien qui existe entre le génotype et les différents niveaux de phénotype d’un individu sain et d’un individu malade.






ELEMENTS DE CORRECTION DU DEVOIR SURVEILLE DE 1 ES (mars 2002)
Première question :

La phénylcétonurie est due au mauvais fonctionnement d’un gène muté codant une enzyme inactive incapable de transformer un acide aminé, la phénylalanine. Celle-ci s’accumule alors dans le sang et, toxique pour les neurones, provoque une maladie : la phénylcétonurie.
Deux cas se présentent alors pour les possesseurs de ce gène muté :
soit leur alimentation est « normale » et alors ils développent le phénotype phénylcétonurique,
soit leur alimentation est dépourvue de cet acide aminé et leur phénotype est alors sain.
Le phénotype phénocétonurique dépend d’un gène muté codant la PAH et d’un facteur de l’environnement ; l’alimentation.

Difficile de mettre un barème précis, cette réponse pouvant revêtir plusieurs formes. Je propose :
5 points quand les éléments de réponse sont présents
et 5 points pour la qualité du raisonnement

Deuxième question : / 1




Génotype

Phénotype moléculaire


Phénotype cellulaire

Phénotype macroscopique

Phénylcétonurie
Sain malade

Séquence de nucléotides de l’ADN séquence mutée

Séquence d’acides aminés dans un ordre précis séquence modifiée
Forme précise de la PAH forme différente

Neurones en bon état neurones intoxiqués

Fonctionnement du système nerveux arriération mentale






Génotype

Phénotype moléculaire


Phénotype cellulaire

Phénotype macroscopique


Drépanocytose

Sain malade

Séquence de nucléotides de l’ADN séquence mutée

Séquence d’acides aminés dans un ordre précis séquence modifiée
Forme précise de l’hémoglobine forme différente

Hématies de forme normale hématies falciformes

Bon fonctionnement respiratoire anémie, essoufflement….asphyxie 5 points par maladie : 1 point par ligne et 1 point pour la clarté