Sommaire - Espace pédagogique - Académie de Poitiers

Vocabulaire commun sur la composition de l'attestation du socle .... Au troisième trimestre de la classe de troisième, le chef d'établissement, après avoir .... du livret, explication des paliers, des rendez-vous, bilans, examens et attestations? .... qui constitue l'examen le plus accessible pour les élèves de 3ème de SEGPA.



un extrait du document



15 FICHES REPERES POUR LA MISE EN ?UVRE DU LIVRET PERSONNEL DE COMPETENCES AU COLLEGE
FICHES REPERES POUR LA MISE EN ?UVRE DU LIVRET PERSONNEL DE COMPETENCES AU
COLLEGE
Sommaire N° Intitulé
1 Compétence, attestation, socle commun, vers un vocabulaire commun
2 Le livret personnel de compétences
3 Evaluer, valider, noter
4 Accomplir une tâche complexe
5 Impliquer l'élève dans ses apprentissages et dans son évaluation
6 Socle commun et PDMF
7 Le livret personnel de compétences en SEGPA
8 Le livret personnel de compétences en 3ème DP 6
9 Liaison école-collège et collège-lycée
10 Livrets, passeports et autres supports
11 L'expérimentation du livret de compétences
12 Piloter en établissement
13 Communiquer vers les familles
14 Les applications numériques
ANNEXES
INTRODUCTION La loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école du 23 avril
2005 fixe à la Nation, dans son article 9, un objectif ambitieux : « la
scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens
nécessaires à l'acquisition d'un socle commun constitué d'un ensemble de
connaissances et de compétences qu'il est indispensable de maîtriser pour
accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son
avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société ». A la suite du décret du 11 juillet 2006 déclinant le contenu du socle
commun, le travail sur sa mise en ?uvre effective a été entrepris. C'est
ainsi qu'après des phases d'expérimentation, l'évaluation et la validation
des acquis des élèves par les équipes pédagogiques ont été généralisées
dans l'ensemble des établissements à la rentrée scolaire 2009. En juin
2011, pour la première fois, la maîtrise du socle commun sera exigée pour
l'obtention d'un diplôme national. Ainsi, au collège mais également au-delà, jusqu'à ce que l'élève ait
atteint l'âge de 16 ans, cet objectif, véritable fil d'Ariane de la
scolarité, suppose et induit la valorisation des acquis d'un élève tout au
long de son parcours, quelle que soit la forme prise par celui-ci. Les fiches repères présentées ici ont été élaborées dans le souci
d'accompagner les équipes pédagogiques dans la pratique de l'évaluation et
de la validation des compétences du socle commun au collège. Elles fixent
un cadre national pour les pratiques tout en proposant également des pistes
de réflexion pour organiser les apprentissages et évaluer les compétences,
piloter la mise en ?uvre du socle dans les établissements, gérer la liaison
inter-degrés et inter-cycles. Elles explicitent le lien avec d'autres
outils de suivi des acquis. Les priorités pour l'accompagnement Il est fondamental, tout en organisant une cohérence d'ensemble du système,
de respecter la liberté de pratiques de chacun, en expliquant l'utilité et
l'intérêt du changement, en développant des pratiques d'aide et de soutien
dans tous les cadres d'intervention (formations, animations, inspections). Un travail d'analyse, d'élucidation et d'explication est également
nécessaire pour convaincre de la nécessité d'une évolution dans les
pratiques des enseignants. Il est déterminant de « bien faire comprendre à
tous l'intérêt des ruptures proposées tout en montrant dans quelle logique
et continuité ces évolutions s'inscrivent » (Rapport IGEN). On s'attachera
à mettre en évidence la complémentarité entre une approche disciplinaire et
une approche pédagogique transversale de chaque enseignement afin
d'accenteur la cohérence entre discours et pratiques. La mise en place du socle commun de connaissances et de compétences permet
par ailleurs d'engager un travail en partenariat entre les chefs
d'établissement et les corps d'inspection pour le pilotage pédagogique des
établissements : conseil pédagogique, conseils d'enseignement, inspections
et visites, animations de bassin, partage d'outils et de supports,
formations continue et initiale, groupes de recherche constitueront autant
d'espaces à utiliser. Les corps d'encadrement accompagneront les
enseignants dans les démarches d'évaluation, particulièrement au cours des
actions de formation. Les professeurs veilleront pour leur part à poursuivre l'établissement de
convergences entre disciplines (les programmes, les vade-mecum, les
ressources pour faire la classe, etc., les aideront) et à éviter la
fragmentation des connaissances et des apprentissages. En savoir plus Le socle commun de connaissances et de compétences, décret du 11 juillet
2006
Les compétences-clés européennes Fiche 1 COMPETENCE, ATTESTATION, SOCLE COMMUN ...
...VERS UN VOCABULAIRE COMMUN
La notion de compétence Le terme de compétence est polysémique et peut prendre, selon les
disciplines, des acceptions différentes. Afin de clarifier cette notion de
compétence, on peut faire référence à des définitions de quelques auteurs :
. savoir identifié, mettant en jeu une ou des capacités dans un champ
notionnel ou disciplinaire déterminé. Plus précisément, on peut nommer
compétence la capacité d'associer une classe de problèmes précisément
identifiée avec un programme de traitement déterminé (Philippe MERIEU
- 1989) ;
. la compétence est de l'ordre du savoir-mobiliser (Guy le Boterf -
1994) ;
. une compétence permet de faire face à une situation complexe, de
construire une réponse adaptée sans la puiser dans un répertoire de
réponses préprogrammées (Philippe PERRENOUD -1999) ;
. une compétence est un savoir agir complexe prenant appui sur la
mobilisation et la combinaison efficaces d'une variété de ressources
internes et externes à l'intérieur d'une famille de situations
(Jacques Tardif - Canada) ;
. une compétence est un ensemble intégré et fonctionnel de savoirs,
savoir faire, savoir être et savoir devenir qui permettront, face à
une catégorie de situations, de s'adapter, de résoudre des problèmes
et de réaliser des projets (Marc Romainville - Belgique).
.
De ces propositions, il est possible de dégager quelques points forts. Une compétence consiste en la mobilisation d'un ensemble de ressources
diversifiées internes (connaissances, capacités, habiletés) et externes
(documents, outils, personnes) renvoyant à la complexité de la tâche et au
caractère global et transversal de la compétence.
Les compétences s'exercent dans des situations contextualisées mais
diversifiées qui impliquent un processus d'adaptation (et non de
reproduction de mécanismes) et de transfert d'une situation à l'autre. Une compétence est opérationnelle dans un cadre curriculaire précis
(structure, horaire, programme, pratiques pédagogiques et didactiques,
matériels) ce qui donne toute son importance à la situation d'apprentissage
dans chacune des disciplines impliquées. Il est fondamental de garder une conception dynamique de la compétence avec
un recentrage sur les processus d'apprentissage de l'élève, afin de mettre
en synergie l'acquisition de connaissances, le développement de capacités
(aptitudes ou habiletés) et l'adoption d'attitudes. L'objectif global de
formation de tout futur citoyen est une intelligence des situations,
l'enjeu majeur est de provoquer le regard instruit. La définition finalement adoptée par le parlement européen, le 26 septembre
2006, est la suivante : « Une compétence est une combinaison de
connaissances, d'aptitudes (capacités) et d'attitudes appropriées à une
situation donnée. Les compétences clés sont celles qui fondent
l'épanouissement personnel, l'inclusion sociale, la citoyenneté active et
l'emploi ». La définition retenue dans le texte français du socle diffère légèrement :
« chaque grande compétence du socle est conçue comme une combinaison de
connaissances fondamentales pour notre temps, de capacités à les mettre en
?uvre dans des situations variées mais aussi d'attitudes indispensables
tout au long de la vie, comme l'ouverture aux autres, le goût pour la
recherche de la vérité, le respect de soi et d'autrui, la curiosité et la
créativité. » Le vocabulaire de l'attestation L'attestation se décline en trois niveaux (cf annexe) :
. la compétence (ensemble de connaissances, capacités et attitudes) :
par exemple la compétence 1 = la maîtrise de la langue française, la
compétence 4 = la maîtrise des techniques usuelles de l'information et
de la communication ...
. le domaine : par exemple dans la compétence 1, lire, écrire .... sont
des domaines
. l'item qui représente une déclinaison d'un domaine : par exemple, pour
le domaine lire, adapter son mode de lecture à la nature du texte
proposé et à l'objectif poursuivi, dégager par écrit ou oralement
l'essentiel d'un texte lu... La maîtrise du socle commun Maîtriser le socle commun, c'est être capable de mobiliser ses acquis dans
des tâches et des situations complexes, à l'école puis dans sa vie
d'adulte, posséder un outil indispensable pour continuer à se former tout
au long de la vie afin de prendre part aux évolutions de la société et être
en mesure de comprendre les grands défis de l'humanité, la diversité des
cultures et l'universalité des droits de l'Homme ainsi que la nécessité du
développement et les exigences de la protection de la planète. Le socle s'acquiert progressivement de l'école maternelle à la fin de la
scolarité obligatoire ; il y
....