Exercices

1) Quelles sont les deux actions qui s'exercent sur la navette au cours du voyage ? ... Exercice 4 : Un solide est en chute libre s'il n'est soumis qu'à son poids. ... 3) Pourquoi peut-on dire que l'énergie mécanique de la balle se conserve durant ...


un extrait du document

Mécanique - TroisièmeExercices
Exercice 1 : ISS
La station spatiale internationale (ISS) tourne autour de la Terre sur une orbite circulaire à une altitude de 400 km. Elle effectue un tour complet en 1h30 ( = 1,5h ).
1) Calculer le périmètre décrit par la station ISS sur son orbite.
On donne : rayon de la terre ( 6300 km et périmètre d'un cercle : P = 2 x ( x R.



2) Calculer la vitesse de la station ISS. On rappelle v = d / t.



3) Faire un schéma représentant la Terre et la station sur son orbite puis modéliser par des flèches les forces d'interaction gravitationnelle entre la station et la Terre.










4) Si la gravitation disparaissait, quel serait alors le mouvement de la station ? La représenter sur un schéma.











Exercice 2 : De la Terre à la Lune…
Une navette spatiale propulsée de la Terre (T) à la Lune (L) est soumise, tout au long du parcours, à deux actions opposées : celle de la Terre et celle de la Lune. Appelons G le point « d’équilibre ».
Quelles sont les deux actions qui s’exercent sur la navette au cours du voyage ?




2) Comment varie l’attraction de la Terre sur la navette qui s’en éloigne ?




3) Comment varie l’attraction de la Lune sur la navette qui s’en approche ?




4) Justifie l’appellation point « d’équilibre » donnée à G. 




5) Où se situerait le point d’équilibre si la Terre et la Lune avaient la même masse ?





Exercice 3 : Trouver le bon poids (Sur Terre).
1) Deux « kilos » de carottes pèsent ( 2 N / 20 N / 200 N ).
2) Un vélo pèse ( 15 N / 150 N / 1500 N ).
3) Une automobile pèse ( 100 N / 1000 N / 10 000 N ).
4) Une moto pèse ( 20 N / 200 N / 2000 N ).


Exercice 4 : Un solide est en chute libre s'il n'est soumis qu'à son poids. C'est le cas de la balle ci-contre. Elle a été lâchée
avec une vitesse nulle V0 = 0 au point A et on la photographie toutes les 50 ms.
1) Quelle forme d'énergie possède la balle en A avant qu'elle ne soit lâchée ?




2) Comment varie l'énergie cinétique de la balle au fur et à mesure de sa chute ?




3) Pourquoi peut-on dire que l'énergie mécanique de la balle se conserve durant sa chute ?






Exercice 5 : Lors d'un tour du monde, on a mesuré le poids d'une même valise dans différents aéroports. Compléter le tableau suivant après avoir choisi les bonnes propositions dans les phrases suivantes.
1) La masse est ( invariante / variante / parfois variante ).
2) Le poids est ( invariant / variant / constant ).
3) L'intensité de la pesanteur est ( invariante / variante / constante ).
4) Tableau à compléter :

lieuville Aville Bville Cville Dmasse ( en kg )15151515poids ( en N )147,45146,7147,15147,3intensité de la pesanteur ( N/kg )9,839,789,819,82

Exercice 6 : Un skieur s'attaque au record de vitesse à ski. On considère que les frottements sont inexistants.
1) Quelle forme d'énergie possédait-il au départ ?




2) Comment va varier cette énergie au fur et à mesure de la descente du skieur ?




3) Quelle forme d'énergie possèdera le skieur lorsqu'il arrivera en bas de la piste ?




4) Comment a varié cette énergie au fur et à mesure de la descente du skieur ?




5) Pourquoi peut-on dire que l'énergie mécanique du skieur se conserve durant la descente ?






Exercice 7 : On a mesuré différents objets à Paris.
1) Rappeler la formule entre P, m et g.

2) D'après cette formule, écrire les différentes relations qui existent entre ces trois grandeurs.






3) Compléter le tableau suivant en précisant bien à chaque fois l'unité.

objetABCDEFpoids27 N0,8 N59 N0,24 N3359 N7,3 Nmasse2,7 kg0,08 kg5,9 kg24 g335,9 kg730 g
Exercice 8 : Une élève roule en scooter à 40 km/h, lorsqu'elle voit un obstacle sur la route. A partir de l'instant où elle appuie sur le frein, le scooter parcourt encore 10,3 m.
1) Rappeler la formule donnant la distance d'arrêt.

2) Si le scooter avait roulé à 80 km/h, la distance de freinage aurait-elle été de 20,6 m ; 30,9 m ou de 41,2 m. Justifier la réponse.




Exercice 9 : Sur cette fiche, complète le tableau en cochant les cases.

facteursDr dépend ...Df dépend ...Da dépend ...vraifauxvraifauxvraifaux... de l'état de fatigue du conducteur.XXX... du système de freinage.XXX... de l'absorption d'alcool, de drogues.XXX... de mauvaises conditions météo.XXX... de l'état des pneumatiques.XXX... de la vitesse du véhicule.XXX



Exercice 10 : Sur une route sèche, une voiture en bon état roule à 50 km/h. Le conducteur, en bonne condition physique, a un temps de réaction d'une seconde. Il voit alors un obstacle à l'horizon...
1) Quelle distance parcourra-t-il pendant ce temps de réaction ? Donner le résultat en mètre ( 1 km/h ( 0,28 m/s ).



2) On estime la distance de freinage de cette voiture à 16,1 m. Calculer la distance d'arrêt de ce véhicule.



3) Quelle forme d'énergie possède la voiture avant de freiner ?


4) Sous quelle forme cette énergie s'est-elle principalement transformée lors de ce freinage ?




Exercice 11 : Calcule les énergies cinétiques suivantes. On rappelle que 1 km/h ( 0,28 m/s.
1) Un camion de 30 t roule à 90 km/h.



2) Une voiture de 1 t roule à 130 km/h.



3) Une bille de 20 g qui met 3 s pour parcourir 60 cm.
a) Transformer la masse pour pouvoir l'utiliser dans la formule.

b) Mettre la vitesse en cm/s puis en m/s.


c) Calculer l'énergie cinétique de cette bille.


4) Une boule de pétanque de 350 g qui met 2 s pour parcourir 12,5 m.











Son énergie cinétique a augmenté au fur et à mesure de sa descente.


De l’énergie de position.


L’énergie cinétique de la balle augmente au cours de sa chute.


L’énergie mécanique de la balle se conserve au cours de la chute, car son énergie de position diminue alors que son énergie cinétique augmente.


De l’énergie cinétique.


L’énergie de position va diminuer car son altitude va diminuer.


De l’énergie de position.


Sa perte d’énergie de position est compensée par l’augmentation de son énergie cinétique (et donc de sa vitesse).


P = m x g avec P en N , m en kg et g en N/kg


P = m x g ; m = P / g ; g = P / m


Da = Dr + Df


41,2 m car quand la vitesse est multipliée par deux alors la distance de freinage est multipliée par quatre


Si le conducteur roulait à 1 km/h, il roulerait à 0,28 m/s et donc parcourrait 0,28 m en 1 s
Le conducteur roule à 50 km/h, il parcourt donc 0,28 m x 50 = 14 m


Da = Dr + Df = 14 + 16,1 = 30,1 m


Energie cinétique


Energie thermique au niveau des freins


1 t = 1000 kg donc 30 t = 30 000 kg
90 km/h = 90 x 0,28 m/s = 25,2 m/s
Ec = ½m.v2 = ½ x 30 000 x 25,22 = 9 525 600 J = 9525,6 kJ


1t = 1000 kg
130 km/h = 130 x 0,28 m/s = 36,4 m/s
Ec = ½m.v2 = ½ x 1000 x 36,42 = 662 480 J = 662,48 kJ


20 g = 0,020 kg


v = d / t = 60 cm / 3 s = 20 cm/s
20 cm représentent 0,2 m donc 20 cm/s = 0,2 m/s


Ec = ½m.v2 = ½ x 0,02 x 0,22 = 0,0004 J


350 g = 0,35 kg
v = d / t = 12,5 / 2 = 6,25 m/s
Ec = ½m.v2 = ½ x 0,35 x 6,252 = 6,84 J


Rayon auquel tourne la station spatiale ISS : R = 6300 km + 400 km = 6700 km.
Périmètre décrit par l'ISS autour de la Terre : P = 2 x ( x R = 2 x ( x 6700 km = 42 076 km.


La distance parcourue par l 'ISS est de d = P = 42 076 km.
Vitesse de la station : v = d / t = 42 076 km / 1,5 h ( 28 051 km/h.


On a alors une trajectoire rectiligne.


L’action gravitationnelle exercée par la Terre sur la navette et l’action gravitationnelle exercée par la Lune sur la navette.

L’attraction gravitationnelle exercée par la Terre sur la navette diminue.

Elle augmente.

Au point d’équilibre : les deux actions deviennent égales. A cet endroit précis, la navette est autant attirée par la Terre que par la Lune.

G se trouverait alors au milieu du segment [TL].