Faire de la grammaire au CE1-CE2 Françoise Picot en collaboration ...

Jour 2 : correction de la transposition au passé simple Exercices sur la phrase et les groupes nominaux. Jour3 : Synthèse .... 1885, Louis Pasteur : vaccination pour la première fois d'un enfant contre la rage. 1895, Les .... J'ai fini le livre. Tu ?



un extrait du document




Faire de la grammaire au CE1-CE2 Françoise Picot en collaboration avec Elen Amiotte, Jean-Philippe Briand, Francesca
Buffoli, Virginie Chevrot, Chloé Baudelot, Isabelle Démarez, Thibaut
Gadrat, Jean-Claude Graux, Émily Legros, Carole Levy, Chantal Maghsoudian,
Alice Marcant, Agnès Médico, Stéphanie Melchior, Roselyne Peroche, Estelle
Rivet, Isabelle Tonon, Sandrine Wendling
Présentation L'ouvrage Faire de la grammaire au CE1-CE2 année 2, a été réalisé, comme
l'année 1 dans le cadre d'un projet collaboratif proposé sur le réseau
social des enseignants de la revue L'École aujourd'hui, éditions Nathan :
LEA.fr. Dix-huit enseignants, membres de ce réseau, ont participé à sa
réalisation sous la conduite de Françoise Picot, animatrice de la
thématique « Apprentissage de la langue en élémentaire ». Ils ont mis en
?uvre dans leur classe les activités proposées, ils ont suggéré des
modifications, complété les exercices et effectué toutes les corrections
nécessaires. Sur LEA.fr, ils ont échangé avec les autres utilisateurs au
niveau de leurs pratiques concernant les transpositions de textes et les
collectes ou autour des résultats obtenus par les élèves lors des
évaluations. Cette collaboration a permis l'élaboration d'un ouvrage
particulièrement bien adapté à la classe de CE1-CE2, tant pour les contenus
que pour la démarche. Faire de la grammaire au CE1-CE2 année 2 regroupe des activités de
grammaire, de conjugaison et d'orthographe grammaticale dont les contenus
sont conformes aux programmes attribués à chacun de ces niveaux.
L'acquisition de ces contenus est répartie sur cinq périodes de sept
semaines à raison d'une séance d'une heure par jour.
La démarche adoptée dans Faire de la grammaire au CE1-CE2 est la même que
celles des précédents opus de la série « Faire de la grammaire en... »
La semaine débute par une séance de lecture-compréhension d'un texte
commune au CE1 et au CE2. Ce texte, plus court pour les CE1 que pour les
CE2, sert de support aux activités grammaticales de la semaine. Viennent
ensuite des activités différenciées en fonction du CE1 et du CE2 au cours
desquelles les élèves manipulent la langue pour en comprendre le
fonctionnement. La semaine se termine par une courte activité de production
écrite pendant laquelle les élèves réinvestissent les notions approchées
dans la semaine. Des activités de vocabulaire à partir du texte support
sont régulièrement proposées à titre indicatif, elles ne constituent pas
une étape indispensable de la démarche. Le vocabulaire au programme peut
être assuré par d'autres moyens. Cette introduction comprend :
. le guide pédagogique qui explicite les notions grammaticales abordées au
CE1 et au CE2, et la démarche utilisée pour les acquérir et les mobiliser
dans les productions écrites ;
. une programmation des activités pour chacune des cinq périodes de
l'année. Première partie
Guide pédagogique I. Les éléments grammaticaux à étudier Dans ce guide, les contenus grammaticaux des programmes de CE1 et de CE2
sont explicités ainsi que la démarche mise en ?uvre quotidiennement pour
permettre aux élèves d'acquérir des connaissances grammaticales et
d'apprendre à les réinvestir. Les éléments grammaticaux à étudier au CE1 et au CE2 sont définis dans la
partie progressions du B.O. hors série n° 3 du 19 juin 2008. Ils sont
repris ici et définis suivant une conception fonctionnelle et sémantique de
la grammaire : une grammaire fondée sur le fonctionnement des éléments de
la langue dans un groupe de mots, dans une phrase, dans un texte mais aussi
sur leur sens à l'intérieur de ces différentes unités. Les activités
proposées aux élèves dans les différentes séquences sont mises en regard de
chaque notion explicitée.
La phrase simple
QU'EST-CE QU'UNE PHRASE ?
. À l'écrit, c'est une suite de mots commençant par une majuscule et se
terminant par un point ; à l'oral, la phrase est délimitée par deux pauses
importantes et traduite par une intonation qui varie avec le type de
phrase.
. Une phrase est constituée de mots qui sont organisés entre eux pour lui
donner du sens.
. Une phrase est de type déclaratif, interrogatif, impératif, mais aussi
exclamatif. Associée à un acte de langage (déclarer, questionner, donner un
ordre...) déterminé, elle a une structure syntaxique, une morphologie et
une intonation spécifique.
Au CE1, les élèves approchent la transformation de la phrase déclarative en
phrase interrogative (interrogation totale c'est-à-dire question appelant
une réponse de type oui-non) dans ces trois constructions. Au CE2, ils
poursuivent les transformations et explicitent les caractéristiques de ce
type de phrase interrogative : Ton frère vient avec nous ? Est-ce que ton
frère vient avec nous ? Ton frère vient-il avec nous ? Les phrases
exclamatives ne sont pas étudiées, mais simplement repérées grâce à leur
ponctuation et lues en respectant l'intonation liée au contexte :
expression de la joie, de la peur, renforcement d'un ordre...
. Une phrase est à la forme affirmative ou négative. Au CE1, les élèves
transforment des phrases de la forme affirmative à la forme négative et
inversement. Ils continuent au CE2 avec des transformations plus complexes
(ne... rien, ne... plus, ne... jamais, etc.) et formalisent leurs
observations. QUELLES ACTIVITES SUR LA PHRASE ?
. Les élèves, au CE1 comme au CE2, apprennent à identifier la phrase à
travers quatre activités différentes : repérage, constitution,
transformation, production.
- Première activité : repérer les phrases d'un texte écrit en retrouvant la
majuscule et le point. Des phrases du texte sont ensuite lues et écrites.
Le rôle des différents signes de ponctuation est explicité.
- Deuxième activité : constituer une phrase en la disant, puis en
l'écrivant avec des groupes de mots donnés dans le désordre, en les
utilisant tous sans les modifier. Si certains groupes de mots peuvent être
placés à divers endroits dans la phrase, toutes les possibilités sont
émises. Des groupes mobiles sont substitués l'un à l'autre, d'autres sont
ajoutés. Peu à peu, des phrases comprenant plusieurs verbes sont
constituées.
- Troisième activité : transformer une phrase en passant du type déclaratif
au type interrogatif et vice versa, de la forme affirmative à la forme
négative et vice versa.
- Quatrième activité : produire une ou plusieurs phrases sur un sujet
donné. C'est ce qui est demandé dans l'activité de production d'écrits qui
termine chaque semaine.
. Il n'y a pas de synthèse prévue sur la phrase puisque c'est toutes les
semaines que les caractéristiques de la phrase sont énoncées. Au CE2 une
synthèse structurant la construction de la phrase interrogative est
conduite en fin d'année, après de multiples manipulations. Le verbe et son sujet
QU'EST-CE QU'UN VERBE ?
. Le verbe est un constituant obligatoire de la phrase simple.
. C'est un mot qui se conjugue et reçoit des marques spécifiques
(désinences) correspondant au nombre, à la personne, au temps et au mode.
On étudie les variations liées au nombre, à la personne et au temps. Le
verbe connaît des variations de radical. Traditionnellement, le verbe est
considéré dans la phrase comme le mot signifiant un phénomène dynamique
(une action).
Les élèves, au CE1 comme au CE2, approchent le verbe à la fois comme mot
indiquant une action et comme mot se conjuguant quand on change la personne
ou le temps.
. Pour nommer un verbe, on utilise son infinitif, c'est d'ailleurs sous
cette forme qu'on le trouve dans le dictionnaire. Les autres utilisations
de l'infinitif ne sont pas abordées.
. Les verbes sont classés en trois groupes. Le premier comprend les verbes
dont l'infinitif se termine par er sauf le verbe aller. Ils n'ont le plus
souvent qu'un seul radical. Les verbes dont l'infinitif se termine par ir
et qui ont un radical avec deux formes (je rougis, nous rougissons)
appartiennent au deuxième groupe. Les verbes du troisième groupe regroupent
tous les autres verbes y compris aller. Les verbes être et avoir sont des
auxiliaires: ils se combinent avec d'autres verbes pour donner les temps
composés. Le classement des verbes en trois groupes n'est pas enseigné au
CE1. QUELLES CARACTERISTIQUES POUR LE SUJET ?
. Le sujet correspond dans une phrase à ce dont on parle, de qui on parle
(le thème de la phrase).
. Il n'est pas effaçable, il précède généralement le verbe ; il peut être
séparé du verbe par un complément circonstanciel ou par la négation ne ou
n' ; à la forme interrogative, le sujet peut être placé après le verbe (le
sujet inversé dans d'autres situations que celle de la forme interrogative
n'est pas abordé).
. Le sujet régit l'accord du verbe en personne, en nombre, mais également
en genre dans le cas du participe passé conjugué avec être que l'on
approche au passé composé au CE2.
. Il appartient à la catégorie des constituants nominaux : c'est un groupe
nominal ou un pronom.
. Le sujet peut être extrait de la phrase en employant l'expression
c'est... qui. Si le sujet est un groupe de mots, il peut être
pronominalisé. QUELLES ACTIVITES SUR LE VERBE ET SON SUJET ?
. Dans les phrases d'un texte, les élèves recherchent le mot qui indique
une action et repèrent ce mot : le verbe. Dans le même temps et ce toutes
les semaines, ils transposent des textes (la personne ou le nombre de la
personne à laquelle les verbes sont conjugués sont changés, le temps est
changé) et identifient le verbe. Ils perçoivent aussi implicitement la
relation sujet-verbe en prenant conscience des changements à l'oral et à
l'écrit.
. Régulièrement, dans des phrases tirées des textes transposés, ils
entourent le sujet et retrouvent le mot qui change avec la personne et le
temps. Ils constatent que certains changements sont perceptibles à l'oral,
mais pas toujours.
. Lorsque la notion de verbe (mot qui change avec la personne et le temps)
est installée, elle est structurée au cours d'une synthèse : nommer le
verbe, chercher son infinitif, expliciter ses critères de reconnaissance.
. Ce qui commande le verbe est aussi ide
....