Exercices de lexicologie 4

Corrigés exercices de lexicologie 6. 1. Classez les termes des ensembles suivants en hyperonymes et hyponymes : ex. : chat ? chien ? mammifère. hyperonyme ...



un extrait du document




Corrigés exercices de lexicologie 6

1. Classez les termes des ensembles suivants en hyperonymes et hyponymes :
ex. : chat - chien - mammifère
hyperonyme : mammifère
co-hyponymes : chat - chien

hyperonyme : arbre
co-hyponymes : chêne, cerisier

hyperonyme : siège
co-hyponymes : canapé, chaise

hyperonyme : véhicule
co-hyponymes : vélo, voiture


2. Trouvez l'hyperonyme des séries suivantes :
frigo, four à micro-ondes, lave-vaisselle : électro-ménager
chaussette, manteau, écharpe : vêtement
table, lampe, armoire : meuble
ballerine, trotteur, escarpin, sandale, mocassin : chaussure
à plat, scanner à bac, scanner à main : scanner

3. Trouvez le tout des parties suivantes :
cylindre, chemise, piston (moteur)
poignées, roue, pédales (bicyclette)

4. Expliquez l'inclusion intensionnelle et extensionnelle des termes de
l'exercice 2 :
Ex. : traduction, traduction simultanée, traduction consécutive
Inclusion extensionnelle :
Traduction (hyperonyme) inclut traduction simultanée et traduction
consécutive (co-hyponymes).
Inclusion intensionnelle :
Traduction (sèmes s1 /passage d'une langue à une autre/, s2 /texte/) est
inclus dans traduction simultanée (sèmes de traduction + s3 /oral/, s4 /en
même temps/) et dans traduction consécutive (sèmes de traduction + s3
/oral/, s5 /intercalée/).
Exercice facile : vous n'avez pas besoin de corrigé !

5. Donnez des structures hiérarchiques possibles pour les termes suivants :
violon / instrument à cordes frottées et à archet / instrument à cordes /
instrument de musique / instrument / objet
poisson / vertébré inférieur / vertébré / animal / être
poule / gallinacé / oiseau / animal / être
grignoter / manger / s'alimenter / agir / faire

6. Classez les antonymes suivants en : contradictoires ou
complémentaires, contraires ou gradables et converses ou réciproques.
Y a-t-il des antonymes qui ne font partie d'aucune de ces catégories ?


Allumé/éteint
Amour/haine
Beau/laid
Bon/mauvais
Chaud/froid
Ecole primaire/école secondaire
Employeur/employé
Enseignant/élève
Entier/divisé
Janvier/décembre
Oncle/neveu
Ouvert/fermé
Patient/médecin
Père/fils
Plein/vide
Exercice facile : vous n'avez pas besoin de corrigé !

6. 7. Etudiez la parasynonymie des couples suivants :
Mère célibataire / fille-mère
Battre / frapper

Définition du Petit Robert :
Mère célibataire : (1961) femme non marié qui a un ou plusieurs enfants
(expression destinée à éviter fille-mère, devenu péjoratif, V. Fille II,
3°).
Fille-mère : (1870), mère non mariée, célibataire.
Battre : I. v. tr. Donner des coups répétés, frapper à pluseurs reprises.
A. Battre un être vivant. B. Frapper sur une chose. II. V. tr. indir. et
intr. 1° Battre en ratraite. 2° Produire des mouvements répétés. 3° Tirer
ou produire des sons. 4° Battant neuf. 5° Etre animé de battements. 6°
Battre contre. 7° Heurter périodiquement par un balancement. III. V. pron.
Se battre.
Frapper : I. v. tr. dir. Toucher plus ou moins rudement en portant un ou
plusieurs coups. II. V. tr. indir. Donner un coup, des coups. III. V. pron.
Se donner un coup, des coups.
Vous trouverez le corrigé de cet exercice dans LEHMANN, MARTIN-BERTHET
1998, p. 62-64.

8. Expliquez maintenant les glissement de sens entre les différentes
acceptions du mot café.

« Ainsi, le Petit Robert identifie pour le nom café cinq significations ou
acceptions principales :
1° « graines du fruit du caféier », dans récolte du café ;
2° « ces graines torréfiées », dans paquet de café ;
3° « caféiers », dans une plantation de café ;
4° « boisson obtenue par infusion de grains torréfiés et moulus »,
dans tasse de café ;
5° « lieu public où l'on consomme des boissons », dans garçon de
café.
Ces acceptions sont mises en relation par différents procédés parmi
lesquels on distingue les figures de rhétorique - comme la métaphore ou la
métonymie - et les procédés sémantiques d'extension et de restriction de
sens. Pour les acceptions de café notées, on observe les passages
suivants :

de 1° à 2°, par restriction de sens (des graines dans leur ensemble
aux graines torréfiés) ;
de 1° à 3°, par synecdoque (la partie pour le tout) ;
de 2° à 4°, par métonymie (la matière pour le produit) ;
de 4° à 5°, par métonymie (le lieu pour la chose), avec extension de
sens (du seul café à toutes sortes de boissons).


Avec Rémi-Giraud, nous distinguons donc « deux étapes dans l'étude du mot
polysémique :
- l'identification des différentes significations ;
- la mise en relation de ces différentes significations. »



Extrait de : http://www.home.uni-
osnabrueck.de/bschwisc/archives/polysemie.htm



....