L'aménagement du territoire - unBlog.fr

Revue et corrigées avec soin, augmentée de l'HISTOIRE par le Cardinal de Bausset. ... Chiesa Cattolica. Sinodo Diocesano. Studio n.i. 17LN45988. THIBAUT J. 236.7.76. Origine Byzantine de la notation neumatique de l'Eglise Catholique par le. p. ...... Cours primaire de grammaire francaise: théorie, 1134 exercices,.



un extrait du document



Université de Tunis
Faculté des Sciences Humaines & sociales
94, Boulevard 9 avril - 1007 Tunis
Tel : 71560950 - fax : 71567551 L'aménagement du territoire Principes & approches
Amor Belhedi
2010
Sommaire Introduction L'aménagement du territoire : Notion et nature
Aménagement du territoire, espace et société
Finalités et objectifs de l'aménagement territorial
Les échelles de l'aménagement
Les moyens
Les étapes de l'aménagement territorial
Les perspectives
Bilan des politiques d'aménagement territorial
L'aménagement du territoire : Discours et pratiques
L'aménagement du territoire en France
L'aménagement du territoire en Tunisie
L'espace rural
Aménagement et développement local
Quelques définitions de l'aménagement du territoire
Lexique de base Bibliographie
Introduction Chapitre Premier
L'aménagement du territoire
Notion et nature
Bien que l'action d'ménagement est très ancienne , elle est liée à la
présence de l'homme sur la terre qui a cherché toujours à s'adapter à son
milieu, de transformer l'espace qu'il occupe, l'aménagement du territoire
est très récent dans son acceptation récente, il remonte aux années 1930
avec les travaux de la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) (1932) et la
Tennessee Valley Authority (TVA) de 1933 ; tandis que les grands travaux
d'irrigation remontent à l'Antiquité. Mais ce sont surtout les années 1960
qui donnent naissance à l'aménagement avec la mise en place de grands
travaux, de vastes programmes et la création d'institutions appropriées.
Les collectivités ont été amenés souvent à agir sur les espaces
qu'elles occupent ; conquête de terres, bonification, aménagements hydro-
agricoles, construction de routes, de ponts et de viaducs... On peut cite
les Pharaons, l'empire romain, les bastides du Moyen âge, les cilles de
l'Andalousie musulmane, les travaux hydro-agricoles dans les oasis...
On en trouve les traces de l'aménagement dans la plupart des
civilisations du monde méditerranéen, africain, indo-chinois, indou ou
latino-américain. On a affaire ici à des aménagements spontanés menés par
les différentes collectivités pour s'adapter à leurs espaces et le
maîtriser. Dans le sens moderne, l'aménagement est l'action programmée de grande
envergure menée souvent par le pouvoir
Plan
1- L'aménagement
2- Le territoire
3- L'aménagement du territoire
4- Quelques définitions de l'aménagement
5- Aménagement et géographie 1- L'aménagement
L'aménagement est cette action volontaire, consciente, programmée
d'une collectivité sur son territoire qui consiste à modifier, rectifier,
corriger, adapter et transformer un espace donné en vue d'un objectif
déterminé. Aménager une salle, un bureau, une chambre, une ville ou une
région.... L'aménagement se définit toujours par rapport à un objectif bien
clair. On n'aménage pas sans une finalité précise.
L'aménagement correspond à une volonté, notamment collective, de
corriger les déséquilibres d'un espace, local, régional, national voire
supra-régional et s'appuie sur le volet appliqué de la géographie à côté
des autres disciplines comme l'économie, la sociologie, le droit... Il
suppose une conception globale de l'ensemble d'un territoire, une analyse à
la fois rétrospective (bilan) et prospective (perspectives). C'est une
véritable synergie des disciplines et des compétences comme la géographie,
l'économie, la sociologie, l'urbanisme, le droit, le paysage, l'agro-
économie.... L'aménagement est transdisciplinaire ou du moins multi-
disciplinaire qui regroupe plusieurs savoirs-faires. Il concerne aussi
toutes les sphères de la collectivité qu'elle soit locale, régionale ou
nationale : les différents départements, les ministères, les organismes
spécialisés comme la DATAR en France ou la DGAT en Tunisie qui a pris la
relève sur la DAT des années 1960-70L'aménagement est d'une certaine façon
une pro-jection de la société dans le futur, c'est la conception de la
société de demain.
Des termes sont centraux : la collectivité, le territoire, la
finalité, les moyens, la transformation, la conception, la projection...
Aménager : Disposer, modifier, transformer, organiser un espace pour
assurer une fonction, permettre un usage donné, améliorer une
fonctionnalité ou un cadre de vie. Re-structurer un espace en exploitant
les atouts afin d'assurer le bien être du groupe social. On pourrait dire
que aménager c'est restructurer et réorganiser le territoire Déménager : Transporter, déplacer, changer l'emplacement, le site et la
localisation Ménager : Traiter avec douceur, modération et économie de manière à ne pas
compromettre la santé ou la situation, vexer quelqu'un, mettre en danger
quelque chose
2- Le territoire
Le terme territoire provient du latin territorium, lui-même dérivé de
terra, la terre (globe terrestre, matière, sol, continent, contrée). Il
signifie « morceau de terre appropriée ». Il a donné naissance au mot
« terroir » et territoire.
Trois sens du terme « Territoire »
Trois sens peuvent être donnés au terme « territoire » dont les deux
premiers sont neutres qui ne renvoient pas au rapport à la société et le
terme territoire est plutôt l'équivalent à celui d'espace, voire pays :
analyse, dynamique territoriale = spatiale
- Un découpage administratif donné : un espace ayant une autorité
compétente mais n'ayant pas une forte homogénéité de population : on parle
des « territoires du Nord-Ouest » ou « du Yukon » au Canada par exemple.
C'est un espace qui n'a pas encore un statut très précis comme les « DOM-
TOM » autrefois ou les « Territoires occupés » de la Palestine...
- Un espace délimité et contrôlé par une autorité (un Etat) qui forme
souvent une nation et/ou un pays. On parle du territoire national, du
territoire tunisien ou français... Les Pays et Territoires d'Outre-mer
(PTOM) correspondent à ces deux sens à la fois. Avec la décolonisation, le
terme de pays tend à remplacer celui de Domaines ou de Territoires. L'Etat
possède l'autorité territoriale qui s'exprime par des lois territoriales
qui s'appliquent à l'ensemble du territoire.
- Un espace socialisé, approprié par ses habitants quelle que soit sa
taille avec une mémoire, une pratique et une représentation de cet espace.
Il est l'ouvre de la société indépendamment de sa nature physique, la
présence de ville... Les territoires du quotidien correspondent aux
parcours habituels des individus ou des catégories sociales. Les processus
de socialisation et d'appropriation sont sollicités en intégrant la
temporalité (représentation du temps vécu à travers l'expérience par la
conscience). L'appropriation peut être datée, elle commence dès qu'on se
réclame d'un tel ou tel territoire. Le massif central, en France,
n'existait pas avant le XIX°. Le terme territoire n'est pas neutre et fait
de la géographie par exemple une science sociale avant tout.
Le territoire évoque l'idée de domination et de gestion d'un espace
par une puissance dont l'autorité, la légitimité et la puissance découlent
de ce contrôle territorial. Le caractère interventionniste se retrouve
derrière les opérations d'aménagement territorial.
Le territoire a un sens juridique fort auquel trois idées peuvent être
associées : la domination liée à un pouvoir du prince, l'aire dominée par
ce contrôle territorial, les limites matérialisées par des frontières.
C'est de sens que dérive l'utilisation géographique du terme empruntée à
l'administration : aménagement du territoire. Tout groupe social assure sa
reproduction sexuelle et spatiale, il s'approprie et organise une portion
de l'espace pour permettre cette reproduction, voire sa survie. Le
territoire est ainsi la portion de l'espace terrestre, appropriée par un
groupe social pour assurer sa reproduction et la satisfaction de ses
besoins vitaux. L'appropriation peut être sous forme d'une auto-référence
culturelle adoptée et intériorisée par le groupe social et souvent
positivée (ce qui rejoint un peu la notion de terroir) : le jerbi associé
au commerce... Elle peut résulter aussi d'une représentation externe avec
son versant négatif) : le côté recherche de profit, calculateur...
L'appropriation peut être naturelle (vallée de Chamonix, Khmir,
Gammouda...), historique (Sahel...), politique (Europe, USA...).
La conception actuelle remet en cause l'idée de territorium, le
territoire est de plus multiscalaire avec un emboîtement complexe du local
au mondial en rapport avec l'extérieur.
En s'inspirant de l'éthologie animale, le territoire est l'aire
d'extension et de domination d'un groupe ou d'un clan, d'une fraction,
d'une tribu, bref d'un pouvoir donné. La prise en possession et la défense
d'un espace donné. La territorialisation est le processus et la conduite
suivie pour prendre possession d'un territoire et le défendre, le processus
de transformation d'un espace en territoire.
Roncayolo M (1990) et Lévy J et Luscault M (2003, 481) défendent le
primat des échanges sociaux dans les constructions territoriales et
l'importance de l'espace social, évoquent le risque de la transposition
éthologique en géographie sociale et la réduction au monde animal.
Le territoire est une portion de l'espace terrestre dans ses rapports
ave
....