Faut-il que l'art soit beau

CORRIGÉ ... EXERCICE 1 - 13 points ... EXERCICE 2 - 12 points. 1. ... C'est une fondation qui est née lors du centenaire de la Mutuelle en 2005. Delphine Lalu, si vous deviez nous expliquer la philosophie de votre démarche, quels .... avec Juan Reino, 17 ans, lycéen en terminale scientifique, en année de baccalauréat.


un extrait du document



CORRIGÉ
COMPRÉHENSION ORALE
Note sur 25 points


Dans les épreuves de compréhension écrite et orale, l’orthographe et la syntaxe ne sont pas prises en compte sauf si elles altèrent gravement la compréhension.
Le correcteur acceptera les réponses données ci-dessous et toute reformulation ou réponse cohérente par rapport à la question posée.
Au cas où le candidat coche plus de cases que le nombre indiqué, aucun point ne sera accordé, même si, parmi les cases cochées, on retrouve les bonnes réponses.

EXERCICE 1 - 13 points
1 – Ce document est
0,5 point
Un entretien

2 – Mme Delphine Lalu est Directeur / Directrice de la Fondation d’entreprise « La Mondiale ».
0,5 point

3 – Cette Fondation est née
point
Au début du XXIe siècle

4 – Le projet de la fondation repose sur deux des mots clés suivants. Lesquels ?
x 0,5 =1 point
Autonomie g) Solidarité

5 – Dites si ces affirmations sont vraies (V) ou fausses (F) :
3 points


A
La Fondation souhaite proposer de l’assistance aux individus qui en font la demande.

F
B
La Fondation cherche à mettre en rapport la vie scolaire et la vie extra-scolaire.

V
C
La Fondation vise à se substituer à l’école.

F
6 – Selon Delphine Lalu, qui contribue à l’éducation des enfants ?
4 x 0,5 = 2 points
Les professeurs = la communauté éducative / les parents/ les voisins = le voisinage / d’autres acteurs sociaux

7 – Parmi les trois actions concrètes – ADT Quart Monde, Association Mission Possible et Gepetto – que la Fondation soutient, laquelle s’occupe des enfants entre 5 et 7 ans ?
0,5 point
Association Mission Possible

8 – Parmi les actions ci-dessous, dites celles qui font partie du projet déployé à Lille, dans le quartier de Fives. (3 réponses correctes)
x 0,5 = 1,5 points

Faire réfléchir ensemble des familles pauvres et aisées
Faire travailler les parents sur le projet éducatif de l’école
Permettre aux familles de s’exprimer et de communiquer leurs idées au Conseil Economique, Social et Environnemental

9 – Quelles familles sont visées par le système de garde d’enfants à domicile ? (3 réponses correctes)
x 0,5 = 1,5 points
Familles aux revenus peu élevés
Familles monoparentales
Familles qui acceptent un emploi à des horaires décalés

10 – Combien d’enfants sont concernés par le projet « Gepetto »?
0,5 point
740 000 enfants

11 – Pourquoi ces enfants ont-ils besoin d’aide ?
2 x 0,5 = 1 point

a. Ils se réveillent seuls le matin/ ils sont seuls matin et soir
b. Ils se préparent seuls pour aller à l’école





EXERCICE 2 - 12 points

1. De quel type de document s’agit-il ? 1 point d) Un reportage


2. Quel est le thème du document ? 1 point
c) Les espoirs des jeunes Européens concernant l’UE


3. Au sommet de Davos, les élites politiques : 1 point
a) discutent de… …l’avenir de l’UE


4. Pour Ivona et Juan, citez : 4 points
Ivona :Juan :Les aspects positifs de l’UE ? :
(citez-en deux)

Deux réponses parmi les suivantes :

Aller à l’étranger pour étudier
Aller à l’étranger pour travailler
Voyager, partir

- plus de facilité pour voyager
- pour les études
- pour travailler
- on évite tous les changements de monnaieLeurs attentes ? :
(citez-en deux)

Deux réponses parmi les suivantes :

Création d’emplois (pour les jeunes)
Sortir de la crise
Partir à l’étranger sans problèmes
- Renforcer l’intégration des pays membres
- Eviter la crise
- Démocratiser l’Europe

5. Expliquez ce que Juan comprend par « État supranational » : 1 point
Une « entité » politique qui coordonne les États membres.


6. Pour Juan, « démocratiser l’Europe », c’est : 1 point
a) élire son président.


7. Quels reproches peut-on faire aux dirigeants de l’Union ? 2 points
- Il n’y a pas vraiment de leader fort qui soit capable de diriger.
- Ces leaders agissent dans des buts électoraux et non pas dans l’intérêt des citoyens.


8. Au final, comment peut-on qualifier le ton de Juan ? 1 point
b) désabusé
Transcription des documents audio

Exercice 1
Vous allez entendre deux fois un enregistrement sonore de 5 minutes environ.
Vous aurez tout d’abord 1 minute pour lire les questions. Puis vous écouterez une première fois l’enregistrement.
Vous aurez ensuite 3 minutes pour commencer à répondre aux questions.
Vous écouterez une seconde fois l’enregistrement.
Vous aurez encore 5 minutes pour compléter vos réponses.

Lisez les questions, écoutez le document puis répondez.

[pause de 1 minute]

Olivier Désarthe : Nous sommes Boulevard Haussmann à Paris pour cette « Oreille aux aguets » en balade en compagnie de Delphine Lalu. Bonjour, Madame.
Delphine Lalu : Bonjour.
OD : Alors vous êtes Directeur, c’est ce qu’il y a de marqué sur l’intitulé, on pourrait dire directrice aussi, Directrice de la RSE et des fondations, de la Fondation La Mondiale. C’est une fondation qui est née lors du centenaire de la Mutuelle en 2005. Delphine Lalu, si vous deviez nous expliquer la philosophie de votre démarche, quels seraient les mots clés qui caractérisent l’action de la Fondation d’entreprise La Mondiale ?
DL: Ça nous amène au sujet de votre émission et c’est vrai qu’on a deux mots, à partir desquels nous avons finalement conçu le projet de la Fondation, le mot autonomie et le mot solidarité. Ça veut dire quoi solidarité ? Qu’est-ce qu’on met derrière ce mot-là ? Alors, en Assurance, parce que nous sommes des assureurs, on sait donner un sens technique à la solidarité. Des gens solidaires entre eux sont des gens qui partagent des risques et des bénéfices. Il y a comme une chaîne, un lien très fort qui unit un collectif d’individus et donc pour nous l’autonomie, c’est l’inverse de l’assistance. Reconnaître la capacité d’autonomie des personnes et des structures consiste à dire, quand il s’agit d’une fondation, que nous intervenons en complément, que nous investissons d’une certaine façon moralement dans des projets ou pour soutenir la capacité des personnes à agir, à être les acteurs de leur propre vie. Nous ne sommes pas dans une logique d’assistance, de bénévolence ou de charité.
Jeanne Bordeau : Y a-t-il, dans les actions menées par la Fondation, j’entends dans les actions pédagogiques, des spécificités que vous vouliez nous signaler ?
DL: Oui, il y a une spécificité, c’est que toute la question, pour nous, c’est comment créer du lien entre ce qui se passe pendant le temps scolaire et en dehors du temps scolaire. Et donc la Fondation, avec d’autres, peut soutenir des programmes innovants qui viennent faire ce lien entre ce qui se passe dans l’école et en dehors de l’école, faire le lien entre les professeurs à l’école, la communauté éducative et les parents, mais pas seulement, parce que beaucoup de gens, beaucoup de personnes, le voisinage, pas seulement les familles, l’ensemble des acteurs sociaux contribuent à l’éducation de l’enfant. OD: Dans les différents projets que vous soutenez ici à la Fondation d’entreprise La Mondiale, Delphine Lalu, on peut dire qu’il y a des actions concrètes que vous avez soutenues, (que) vous avez aidées concrètement dans le domaine éducatif.
DL: Nous avons soutenu par exemple l’Association Mission possible, ATD Quart Monde et je prendrais aussi pour exemple « Gepetto ». Donc, Mission possible, le projet de l’Association, c’est de tout faire pour que des enfants qui ont entre 5 et 7 ans ne sortent pas du système, c’est agir le plus en amont possible, à un moment où, dans certaines familles, on se rend compte que pour plein de raisons, souvent d’ordre social, et donc d’organisation du système familial, les enfants sont un peu laissés de côté après l’école. Donc, l’Association s’occupe et prend en charge autour du goûter pour l’aide aux devoirs, mais pas seulement l’aide aux devoirs, c’est finalement toute une rééducation, très conviviale, très bienveillante, et certainement pas institutionnalisée. Et donc ATD Quart Monde, c’est le projet qu’on a soutenu à Lille Fives, hein, au quartier de Fives, dans le Nord, ce projet vise à faire réfléchir ensemble des familles dites pauvres et des familles non pauvres, je ne sais pas comment c’est leur caractérisation, et l’idée, c’est de faire donc travailler ensemble sur l’école, le projet fondamental éducatif de l’école, pour que l’ensemble de ces familles puissent s’exprimer, apporter leurs idées et que le mouvement fasse remonter ces idées au niveau du Conseil Economique Social et Environnemental.
OD: Il y a également un troisième projet intitulé « Gepetto ».
DL: « Gepetto » est une structure qui a été ... un système qui a été créé par Anne-Karine Stocchetti qui aujourd’hui est à Nantes, Anne-Karine a eu l’idée, bien avant l’heure et grâce à des fonds européens, de mettre en place un système de garde d’enfants à domicile pour des familles monoparentales, donc des familles avec un seul parent, souvent statistiquement concernées par une grande précarité professionnelle avec des niveaux de salaire peu élevés. Et elle s’est rendu compte qu’il y a 740 000 enfants qui n’étaient pas gardés le matin entre 5 heures et 8 heures du matin et donc le système Gepetto c’est pour des salariés qui travaillent en horaires décalés et donc familles monoparentales qui travaillent en horaires décalés et on s’est rendu compte que 740 000 enfants, en gros, se réveillaient seuls le matin, se préparaient seuls pour aller à l’école, idem le soir quand ils rentraient. Et donc ce qui a fait « Gepetto », c’est monter un système de nounou à domicile cofinancé par les Caisses d’allocations familiales et ça, c’est pour nous … c’est à la fois un soutien à l’autonomie économique de ces hommes et de ces femmes qui acceptent un emploi en horaires décalés, mais c’est aussi et surtout le moyen de sécuriser les conditions de bonne éducation des enfants.
Canal Académie - 6 novembre 2011 Emission « L’oreille aux aguets »

[pause de 3 minutes]

Seconde écoute

[pause de 5 minutes]



Exercice 2
Vous avez 1 minute pour lire les questions ci-dessous. Puis vous entendrez une 1ère fois un document sonore. Ensuite, vous aurez 3 minutes pour répondre aux questions. Vous écouterez une 2e fois l’enregistrement. Après la 2e écoute, vous aurez encore 2 minutes pour compléter vos réponses.

Lisez les questions, écoutez le document puis répondez.

[pause de 1 minute]

Le Forum de Davos a donc ouvert hier soir ses portes avec le discours de Mme Merkel, on l’a décrypté tout à l’heure, Mme Merkel qui s’est notamment exprimée sur l’avenir de l’UE. Pendant que les grands de ce monde devise dans la station grisonne, la rédaction de la Radio Suisse Romande a demandé à des jeunes européens toute la semaine leur vison de l’Union, leur vision de l’utilité de l’Union, aujourd’hui nous sommes en Croatie, la Croatie qui s’est exprimée le week-end passé, par référendum, pour l’adhésion à l’Union. Nous sommes avec Ivona, 17 ans, en dernière année de lycée, à Zagreb.

Elle nous permet d’avoir des visas pour aller à l’étranger, ça permet d’aller étudier à l’université à l’étranger, de partir, de travailler, mais on aurait pu le faire tous seuls, sans qu’il y ait besoin que quelqu’un nous contrôle, on n’est pas assez sérieux, il faut qu’il y ait quelqu’un d’extérieur qui nous dise quoi faire, qui dirige le pays, car nous ne savons pas le faire tous seuls.
Qu’est-ce que vous attendez de l’UE ?
Mais peut-être que ça va créer de l’emploi, on va sortir de la crise, les gens pourront partir sans problèmes à l’étranger, pour gagner de l’argent, et puis qu’il y aura de nouveaux emplois pour les jeunes.
La croate Ivona était interrogée par Jean-Arnault Dérens.
Ce matin, nous sommes avec Juan Reino, 17 ans, lycéen en terminale scientifique, en année de baccalauréat.
Alors, pour moi l’UE, c’est… ce n’est que plus de facilité, pour, par exemple, pour voyager, pour après les études, pour travailler aussi, pour voyager dans la zone euro, on évite tous les changements de monnaie et tout ça…
Qu’est-ce que vous attendez de l’UE ?
Il faut renforcer, je crois, l’intégration politique des Etats membres et ça, ça peut éviter une crise comme la crise actuelle. L’UE dans le futur, je la vois plutôt comme heu… une sorte de… d’Etat supranational, qui a une entité politique qui « coordinne » les Etats membres et qui doit être démocratiquement choisie, par exemple maintenant, le chef de l’Union européenne, qui est Herman Van Rompuy n’a pas été directement choisi par les citoyens, je crois que c’est, c’est un chemin qui doit poursuivre, de démocratiser l’Europe, de donner plus de pouvoir au Parlement européen. Ici, maintenant, on sait que les personnes qui dominent l’Europe, c’est Merkel et Sarkozy. Nous, les Espagnols on n’a pas voté Merkel et pourtant, c’est elle qui nous dit : « Vous devez changer votre Constitution », ça je pense que c’est quelque chose qu’on devrait régler. J’attends qu’on enlève un peu le pouvoir au Conseil des 27, pour le donner au Parlement européen et le Président de l’UE. Le problème que je vois maintenant (dans) l’UE, c’est qu’il n’y a pas vraiment un leader fort qui soit capable de diriger. Tout ce que je vois dans l’UE, ce sont des leaders qui agissent plus en vue de… des intérêts électoraux, qu’en vue des intérêts généraux des Européens et ça c’est, c’est dommage.
[pause de 3 minutes]
Seconde écoute
[pause de 2 minutes]

L’épreuve de compréhension est terminée. Passez maintenant à l’épreuve de compréhension écrite. [Arrêt de l’appareil de lecture]
CORRIGÉ
COMPRÉHENSION DES ÉCRITS
Note sur 25 points
EXERCICE 1 - 13 points
Quelle est la signification du titre de cet article ? 1 point
L’auteur souhaite tirer un signal d’alarme, car la hausse du nombre de véhicules représente un véritable danger pour la Terre.

Parmi les 10 dernières années, laquelle a connu la progression la plus rapide du nombre de véhicules en circulation ? 0,5 point
2010

Vrai (V) ou faux (F) ? Indiquez votre choix et recopiez la phrase ou la partie du texte qui le justifie. 4 x 0,5 = 2 points
0,5 points par affirmation à traiter. Le candidat obtient la totalité des points si le choix Vrai/Faux ET la justification sont corrects ; sinon aucun point.

En 2010, dans tous les pays développés du monde, nviron 1 personne sur 7 détenaient un véhicule.
Justifiez : « Un chiffre qui ne révèle pas grand chose des disparités à l'échelle mondiale : le ratio est d'un véhicule pour 1,1 personne aux Etats-Unis, contre un pour 1,7 en France et un pour 17,2 en Chine. »

FLa hausse du nombre de véhicules la plus importante a eu lieu en Chine.
Justifiez : « c’est bien la boulimie chinoise / la croissance galopante de l'Empire du Milieu/ La Chine passe cette année devant le Japon/ une progression de 27,5% en un an contre 1% aux Etats-Unis. »

VSelon l'auteur de cet article, la croissance du nombre de véhicules d’une année à l’autre n’est pas répartie de façon équilibrée dans le monde.
Justifiez : « Cette course folle à la motorisation a connu des soubresauts et des errances depuis l'âge d'or de l'automobile dans la seconde moitié du XXe siècle. »



VLe parc automobile de l’Inde et du Brésil dépasse celui des Etats-Unis.
Justifiez : « les Etats-Unis… dominent largement le classement. »
F


Quelle est la situation dans les pays émergents ? Pourquoi ? 1 point

La croissance des pays émergents, dont la classe moyenne de plus en plus importante aspire à un mode de vie à l'occidentale, a de quoi inquiéter.

Expliquez avec vos propres mots le sens des expressions suivantes : 2 points

« la voiture fait figure de marqueur d’ascension sociale »

La voiture est un signe de prospérité/ d’une meilleure position sociale
« difficile de leur jeter la pierre »

Difficile de les critiquer/ de les accuser/ de leur en faire le reproche


Les pays développés ont utilisé les ressources de la planète 0,5 point
b) - aux dépens des pays moins avancés et des générations futures.


Quels sont les effets nocifs du développement de l’automobile cités par l’auteur de l’article ?
3x0,5p. = 1,5 points
a. raréfaction des ressources pétrolifères,
b. embouteillages sans cesse plus importants
c. pollution

Citez les deux initiatives des constructeurs du domaine automobile pour faire face aux problèmes créés par le développement de leur industrie ? 2x0,5p. = 1 point
a. voitures hybrides comme la Prius de Toyota
b. voitures électriques

Quels sont les conseils de l’auteur pour limiter la pollution ? 3x0,5p. = 1,5 points
Privilégier le rail
Opter pour le covoiturage ou l’autopartage
Cesser de considérer la voiture comme une partie de soi-même

Pourquoi l’industrie automobile ne pourra-t-elle pas diminuer sa production ? 1,5 points
Le poids de l'industrie automobile dans l'économie mondiale en fait un moteur de croissance dont les pays développés et désormais les pays en développement peuvent difficilement se passer.

La conclusion de l’auteur concernant la diminution des effets nocifs des véhicules sur la planète est 0,5 point
c) - plutôt pessimiste 

EXERCICE 2 - 12 points
1 – Quel est le but de cet article ? 0,5 point

protester contre l’emploi abusif des mots anglais

2 – Vrai (V) ou faux (F) ? Indiquez votre choix et recopiez la phrase ou la partie du texte qui le justifie. 5x0,5p. = 2,5 points

0,5 points par affirmation à traiter. Le candidat obtient la totalité des points si le choix Vrai/Faux ET la justification sont corrects; sinon aucun point.

Le maire québéquois Régis Labeaume déplore le grand nombre de termes anglais utilisés par les Français.
Justifiez : R.L. s est permis de faire une sortie dans les médias sur la surabondance de termes anglais dans le paysage parisien ou français en général.) 

VCe débat, déjà vieux, ne retient plus l’attention des gens.
Justifiez : C’est un débat qui n’est pas récent et qui n’est certainement pas près de s’estomper.
FLes francophones d’Amérique du Nord parsèment leur français de termes anglais.
Justifiez : Les francophones d’Amérique du Nord ont leurs travers, leurs écarts linguistiques par lesquels ils empruntent certains termes à l’anglais dans la langue courante.) 

VEn France, les termes anglais sont obligatoires dans certains domaines.
Justifiez : En France, on dirait que les recours à l anglais sont devenus la règle à suivre.
FLes mots anglais sont utilisés pour parler de la culture américaine.
Justifiez : Ce sont là des termes transposés directement de la culture populaire américaine
F

3 – Par quels moyens, cités par l’auteur de l’article, les termes anglais pénètrent-ils dans la langue courante ? 5x0,5p. = 2,5 points
la publicité / la commercialisation / le domaine des ventes
les télécommunications / l’électronique / Internet / les réseaux sociaux
la culture populaire/ la mode / la musique.


4 – Les Français utilisent fréquemment des mots empruntés à l’anglais. Donnez-en deux raisons évoquées par l’auteur de l’article. 2x0,5p. = 1 point
La paresse
La mode (ça fait plus hype, plus cool)

5 – Si on utilise des mots anglais en français dans la conversation de tous les jours, quelle impression cela donne-t-il ? 2x0,5p. = 1 point
Faire contemporain
Employer un langage décontracté, coloré, uniformisé

6 – Qu’est-ce qui rend ridicule un Français qui emploie des mots anglais au lieu de leurs correspondants de la langue française ? 0,5 point
Son accent, sa façon de prononcer, de déformer les termes anglais

7 – Quelle est la situation des emprunts de l’anglais dans les différents pays francophones ?
2x0,5p. = 1 point
Les Belges sont à blâmer, ils utilisent des acronymes anglais, pour le portable, par exemple.
Les Québécois se donnent la possibilité d’utiliser des équivalents français, même si ce réflexe de protection ne pénètre pas dans la culture populaire ou dans le langage des jeunes.

8 – Quelle est l'attitude des médias québécois au sujet des mots provenus de l’anglais ?
0,5 point
les médias répandent les termes corrects.

9 - Expliquez avec vos propres mots le sens des expressions suivantes : 2,5 points


« un geste désinvolte » = le geste d’une personne qui se sent à l’aise, dégagé, sans-gêne (0,5 point)
« au moins, on se soucie de l’abus » = on se préoccupe/on s’inquiète du danger de voir le français envahi par des termes anglais (1 point)
« C’est là le nœud du problème. » = C’est le cœur/l’essentiel d’une situation compliquée
(1 point)




CORRIGÉ
PRODUCTION ÉCRITE
Note sur 25 points

Vous êtes abonné(e) à un magazine hebdomadaire pour les jeunes. Tous les domaines vous intéressent, mais pour lire certains articles, vous devez faire appel au dictionnaire ou à des amis, car vous n’avez pas étudié l’anglais à l’école et le magazine abonde en termes empruntés à l’anglais.
Vous rencontrez le rédacteur en chef du magazine et vous protestez contre cet abus. Vous lui demandez de faciliter l’accès à l’information à tous les lecteurs en lui faisant au moins deux suggestions. Le rédacteur trouve votre position à ce sujet très intéressante et vous encourage à écrire vous-même un article qu’il s’engage à publier.

Votre article fera 250 mots environ. N’oubliez pas de lui donner un titre et de signer par un pseudonyme !
Grille d’évaluation
PRODUCTION ÉCRITE

Merci d’entourer, pour chaque ligne, la note que vous attribuez au candidat et
de noter le total sur 25 en bas de page.
Attention :
Aucun point ne sera accordé à l’ensemble de l’épreuve si la production écrite est hors sujet !

Compétence communicative
Respect de la consigne
Respecte la situation et le type de production demandée.
Respecte la consigne minimale de longueur indiquée (250 mots). Le dépassement de la consigne de longueur ne sera pas sanctionné.00.511.5Correction sociolinguistique
Peut adapter sa production à la situation, à l’objectif, au destinataire. Peut adopter le niveau d’expression formelle adapté aux circonstances (registre de langue, rituels d’expression).00.511.5Capacité à présenter des faits
Peut évoquer avec clarté et précision une situation, des faits, des événements.00.511.522.53Capacité à argumenter une prise de position
Peut exprimer sa prise de position et différents degrés d’émotion (opinion et satisfaction ou mécontentement) et développer une argumentation en soulignant de manière appropriée points importants et détails pertinents.00.511.522.53Cohérence et cohésion
Peut relier clairement les idées exprimées sous forme d’un texte fluide et cohérent, en utilisant des connecteurs variés.
Peut conclure de manière adéquate.
Respecte les règles d’usage de la mise en page : maquette de la production, paragraphes, ponctuation.00.511.522.533.54Compétence linguistiqueÉtendue du vocabulaire
Peut utiliser une gamme étendue de vocabulaire, peut varier sa formulation pour éviter les répétitions, même si l’usage des périphrases reste parfois nécessaire.00.511.522.5Maîtrise du vocabulaire
Peut utiliser un vocabulaire approprié (exactitude du vocabulaire généralement élevée), bien que quelques imprécisions se produisent sans gêner la communication.00.511.522.5Maîtrise de l’orthographe lexicale 00.51Choix des formes morphosyntaxiques
À un bon contrôle grammatical (maîtrise des principales structures).
Des erreurs non systématiques peuvent encore se produire sans conduire à des malentendus.00.5 11.522.533.54Degré d’élaboration des phrases
/01žÑÒÓáê› ¶ û ü ý îßÈ®¡–†u`L`L`u31hÕ75B*CJOJQJ\^JaJmH phsH &hÕ70J6B*OJQJmH phÿsH )hÕ70J56B*OJQJmH phÿsH  hÕ70J56OJQJmH sH hÕ76B*^JmH phsH hÕ70J6mH sH hÕ70J56mH sH 3hÕ756B*CJOJQJ\]^JmH phsH -hÕ7B*CJOJQJ\]^JmH phsH hÕ76B* OJQJ]ph€"hÕ75B* CJOJQJaJph€/01ÒY ü ý 
(
2
ëÙÔΪ‚ªª}rmh$a$$a$ dñ¤ð7$8$H$d '„Ð$d%d&d'dNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿ`„Ð#$d%d&d'dNÆÿOÆÿPÆÿQÆÿ
Æ $a$$$
& F¤¤*$[$\$a$$$$
& F¤¤*$[$\$a$ ý 
2
@
[
q
 
ª
Î
æ
G c 
 b c f ™ œ ¢ à ô c
;ÈÜÈ0C{³µöVÆÈÍìÚÇÚÇÚ¹ÚÇÚÇÚÇÚ§ÚÇÚÇڕÚÇÚ¹ÇÚ¹†Ú¹†Ç¹Ú¹ÇÚÇÚxh½röOJQJ^JmH sH hÕ75CJOJQJ^JaJ"hÕ7CJOJQJ^JaJmH sH "hÕ7CJOJQJ^JaJmH sH hÕ7CJOJQJ^JaJ%hÕ75CJOJQJ^JaJmH sH "hÕ7CJOJQJ^JaJmH sH &hÕ75B* KH$OJQJmH ph€sH )2
@
A
 
ª
«
È
Î
æ
ç
8 G c d £ ¬ ­ ® ° ±   
÷òòíòòå÷òòåÝòòíòÔÔÔÔÔËË $$Ifa$ $$Ifa$$
& F a$$
& Fa$$a$$a$$
& Fa$
  b c d f tkkkkkbb $$Ifa$ $$Ifa$‹kd$$If–FÖÖF”ÿœÝ"Ì'p#6
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿ4Ö4Ö
laöf g h j k ˜ ™ š œ tkkkkkbb $$Ifa$ $$Ifa$‹kd‹$$If–FÖÖF”ÿœÝ"Ì'p#6
t Ö0ÿÿÿÿÿÿö6öÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿÖ ÿÿÿ4Ö4Ö
laöœ  ž á ô c
d
;W> :h«Fyh]û6B*CJH*OJQJ]^JaJmH phsH 1h]û6B*CJOJQJ]^JaJmH phsH 7hNHh]û6B*CJOJQJ]^JaJmH phsH ,h! Bh]û5B* KH$OJQJmH ph€sH "h]ûCJOJQJ^JaJmH sH %hÕ75CJOJQJ^JaJmH sH +hÕ756CJOJQJ]^JaJmH sH (hÕ76CJOJQJ]^JaJmH sH "hÕ7CJOJQJ^JaJmH sH %hÕ7>*CJOJQJ^JaJmH sH  ë.T/U/w/x/º/»/ó/ô/õ/ 0
0/040æÈæÈ浙}æ_L6#%h]û6CJOJQJ^JaJmH sH +hIQ
h]û6CJOJQJ^JaJmH sH $hØ2h]ûCJOJQJaJmH sH :h½ªh]û56B*CJOJQJ]^JaJmH phsH 7hØ2h]û6B*CJOJQJ]^JaJmH phsH 7h«Fyh]û6B*CJOJQJ]^JaJmH phsH $hNHh]ûCJOJQJaJmH sH :h«Fyh]û6B*CJH*OJQJ]^JaJmH phsH 1h]û6B*CJOJQJ]^JaJmH phsH 
õ/ 0
0^2_2è34Ý45‚5b6‰6Š; ;¯;Ä;Å;F