Faut-il que l'art soit beau

CORRIGÉ ... EXERCICE 1 - 13 points ... EXERCICE 2 - 12 points. 1. ... C'est une fondation qui est née lors du centenaire de la Mutuelle en 2005. Delphine Lalu, si vous deviez nous expliquer la philosophie de votre démarche, quels .... avec Juan Reino, 17 ans, lycéen en terminale scientifique, en année de baccalauréat.



un extrait du document



CORRIGÉ
COMPRÉHENSION ORALE Note sur 25 points
Dans les épreuves de compréhension écrite et orale, l'orthographe et
la syntaxe ne sont pas prises en compte sauf si elles altèrent gravement la
compréhension.
Le correcteur acceptera les réponses données ci-dessous et toute
reformulation ou réponse cohérente par rapport à la question posée.
Au cas où le candidat coche plus de cases que le nombre indiqué,
aucun point ne sera accordé, même si, parmi les cases cochées, on retrouve
les bonnes réponses.
EXERCICE 1 - 13 points 1 - Ce document est
0,5 point
a) Un entretien 2 - Mme Delphine Lalu est Directeur / Directrice de la Fondation
d'entreprise « La Mondiale ».
0,5 point 3 - Cette Fondation est née
1. point
b) Au début du XXIe siècle 4 - Le projet de la fondation repose sur deux des mots clés suivants.
Lesquels ?
2. x 0,5 =1 point
b) Autonomie g) Solidarité 5 - Dites si ces affirmations sont vraies (V) ou fausses (F) :
3 points | | | |
|A |La Fondation souhaite proposer de l'assistance aux individus qui |F |
| |en font la demande. | |
| | | |
|B |La Fondation cherche à mettre en rapport la vie scolaire et la vie|V |
| |extra-scolaire. | |
| | | |
|C |La Fondation vise à se substituer à l'école. |F | 6 - Selon Delphine Lalu, qui contribue à l'éducation des enfants ?
4 x 0,5 = 2 points
Les professeurs = la communauté éducative / les parents/ les voisins = le
voisinage / d'autres acteurs sociaux 7 - Parmi les trois actions concrètes - ADT Quart Monde, Association
Mission Possible et Gepetto - que la Fondation soutient, laquelle s'occupe
des enfants entre 5 et 7 ans ?
0,5 point
Association Mission Possible 8 - Parmi les actions ci-dessous, dites celles qui font partie du projet
déployé à Lille, dans le quartier de Fives. (3 réponses correctes)
3. x 0,5 = 1,5 points b) Faire réfléchir ensemble des familles pauvres et aisées
c) Faire travailler les parents sur le projet éducatif de l'école
f) Permettre aux familles de s'exprimer et de communiquer leurs idées au
Conseil Economique, Social et Environnemental
9 - Quelles familles sont visées par le système de garde d'enfants à
domicile ? (3 réponses correctes)
3. x 0,5 = 1,5 points
a) Familles aux revenus peu élevés
b) Familles monoparentales
e) Familles qui acceptent un emploi à des horaires décalés 10 - Combien d'enfants sont concernés par le projet « Gepetto »?
0,5 point
740 000 enfants
11 - Pourquoi ces enfants ont-ils besoin d'aide ?
2 x 0,5 = 1 point a. Ils se réveillent seuls le matin/ ils sont seuls matin et soir
b. Ils se préparent seuls pour aller à l'école EXERCICE 2 - 12 points 1. De quel type de document s'agit-il ? 1
point
d) Un reportage
2. Quel est le thème du document ? 1
point
c) Les espoirs des jeunes Européens concernant l'UE
3. Au sommet de Davos, les élites politiques :
1 point
a) discutent de... ...l'avenir de l'UE
4. Pour Ivona et Juan, citez : 4
points
| |Ivona : |Juan : |
|Les aspects positifs | | |
|de l'UE ? : |Aller à l'étranger pour étudier|- plus de facilité pour |
|(citez-en deux) | |voyager |
| |Aller à l'étranger pour |- pour les études |
|Deux réponses parmi |travailler |- pour travailler |
|les suivantes : |Voyager, partir |- on évite tous les |
| | |changements de monnaie |
|Leurs attentes ? : | | |
|(citez-en deux) |Création d'emplois (pour les |- Renforcer l'intégration |
| |jeunes) |des pays membres |
|Deux réponses parmi |Sortir de la crise |- Eviter la crise |
|les suivantes : |Partir à l'étranger sans |- Démocratiser l'Europe |
| |problèmes | |
5. Expliquez ce que Juan comprend par « État supranational » :
1 point
Une « entité » politique qui coordonne les États membres.
6. Pour Juan, « démocratiser l'Europe », c'est : 1
point
a) élire son président.
7. Quels reproches peut-on faire aux dirigeants de l'Union ?
2 points
- Il n'y a pas vraiment de leader fort qui soit capable de diriger.
- Ces leaders agissent dans des buts électoraux et non pas dans
l'intérêt des citoyens.
8. Au final, comment peut-on qualifier le ton de Juan ? 1
point
b) désabusé
Transcription des documents audio Exercice 1
Vous allez entendre deux fois un enregistrement sonore de 5 minutes
environ.
Vous aurez tout d'abord 1 minute pour lire les questions. Puis vous
écouterez une première fois l'enregistrement.
Vous aurez ensuite 3 minutes pour commencer à répondre aux questions.
Vous écouterez une seconde fois l'enregistrement.
Vous aurez encore 5 minutes pour compléter vos réponses. Lisez les questions, écoutez le document puis répondez. [pause de 1 minute] Olivier Désarthe : Nous sommes Boulevard Haussmann à Paris pour cette
« Oreille aux aguets » en balade en compagnie de Delphine Lalu. Bonjour,
Madame.
Delphine Lalu : Bonjour.
OD : Alors vous êtes Directeur, c'est ce qu'il y a de marqué sur
l'intitulé, on pourrait dire directrice aussi, Directrice de la RSE et des
fondations, de la Fondation La Mondiale. C'est une fondation qui est née
lors du centenaire de la Mutuelle en 2005. Delphine Lalu, si vous deviez
nous expliquer la philosophie de votre démarche, quels seraient les mots
clés qui caractérisent l'action de la Fondation d'entreprise La Mondiale ?
DL: Ça nous amène au sujet de votre émission et c'est vrai qu'on a deux
mots, à partir desquels nous avons finalement conçu le projet de la
Fondation, le mot autonomie et le mot solidarité. Ça veut dire quoi
solidarité ? Qu'est-ce qu'on met derrière ce mot-là ? Alors, en Assurance,
parce que nous sommes des assureurs, on sait donner un sens technique à la
solidarité. Des gens solidaires entre eux sont des gens qui partagent des
risques et des bénéfices. Il y a comme une chaîne, un lien très fort qui
unit un collectif d'individus et donc pour nous l'autonomie, c'est
l'inverse de l'assistance. Reconnaître la capacité d'autonomie des
personnes et des structures consiste à dire, quand il s'agit d'une
fondation, que nous intervenons en complément, que nous investissons d'une
certaine façon moralement dans des projets ou pour soutenir la capacité des
personnes à agir, à être les acteurs de leur propre vie. Nous ne sommes pas
dans une logique d'assistance, de bénévolence ou de charité.
Jeanne Bordeau : Y a-t-il, dans les actions menées par la Fondation,
j'entends dans les actions pédagogiques, des spécificités que vous vouliez
nous signaler ?
DL: Oui, il y a une spécificité, c'est que toute la question, pour nous,
c'est comment créer du lien entre ce qui se passe pendant le temps scolaire
et en dehors du temps scolaire. Et donc la Fondation, avec d'autres, peut
soutenir des programmes innovants qui viennent faire ce lien entre ce qui
se passe dans l'école et en dehors de l'école, faire le lien entre les
professeurs à l'école, la communauté éducative et les parents, mais pas
seulement, parce que beaucoup de gens, beaucoup de personnes, le voisinage,
pas seulement les familles, l'ensemble des acteurs sociaux contribuent à
l'éducation de l'enfant.
OD: Dans les différents projets que vous soutenez ici à la Fondation
d'entreprise La Mondiale, Delphine Lalu, on peut dire qu'il y a des actions
concrètes que vous avez soutenues, (que) vous avez aidées concrètement dans
le domaine éducatif.
DL: Nous avons soutenu par exemple l'Association Mission possible, ATD
Quart Monde et je prendrais aussi pour exemple « Gepetto ». Donc, Mission
possible, le projet de l'Association, c'est de tout faire pour que des
enfants qui ont entre 5 et 7 ans ne sortent pas du système, c'est agir le
plus en amont possible, à un moment où, dans certaines familles, on se rend
compte que pour plein de raisons, souvent d'ordre social, et donc
d'organisation du système familial, les enfants sont un peu laissés de côté
après l'école. Donc, l'Association s'occupe et prend en charge autour du
goûter pour l'aide aux devoirs, mais pas seulement l'aide aux dev
....