??????????????? ??????????????? ??????????? ?? - Durov.com

les virgules (,) ou autres signes comme les points d'interrogation (?). Toutes les ..... I hope to meet you again. ...... Dictionnaire Hachette encyclop?dique. - Paris, 1999. ... Humbert J.- L. Les pièges de la ponctuation: 100 exercices avec corrigés .



un extrait du document




Université de Tiraspol T.G.Chevtchenco Institut des langues et littératures Chaire de la philologie romane MÉMOIRE EN LINGUISTTIQUE « Les particularités de la ponctuation dans le français et l'anglais (à la
base du roman d'Oscar Wilde
«Le portrait de Dorian Gray»
-l'original et la version française)
Effectué par
Savtchouk
Irène,
étudiante en IV année
Directeur de recherches
Sidenko I.M.
Tiraspol, 2008 SOMMAIRE
INTRODUCTION ...............................................................
.............3
CHAPITRE 1. Approche linguistique de la ponctuation en français et en
anglais.....................................................................
.................................................5
§1. Les principes généraux et l'histoire de l'évolution de la
ponctuation.................5
§2. Les signes de ponctuation et leurs fonctions linguistiques en français
et en
anglais.....................................................................
.....................8
2.1. Le
point........................................................................
............9
2.2. Le point
d'interrogation...............................................................
..9
2.3. Le point d'exclamation
...............................................................10
2.4. Les deux points
........................................................................11
2.5. Les points de suspension
.............................................................13
2.6. Le point virgule
........................................................................15
2.7. La virgule
............................................................................
...16
CHAPITRE 2. Les signes de ponctuation dans le roman d'Oscar Wilde «Le
portrait de Dorian Gray» en francais et en
anglais.................................23
CONCLUSION..................................................................
....................................37RÉFÉRANCES
BIBLIOGRAPHIQUES...........................................................
39 INTRODUCTION
La ponctuation est un ensemble des signes graphiques non
alphabétiques utilisés dans un texte pour noter les rapports syntaxiques
entre les divers éléments de la phrase ou de la proposition, les rapports
avec le sens, les idées du texte, les variations d'ordre affectif
(intonation, rythme, mélodie de la phrase). En effet, l'écriture ne serait
rien sans la ponctuation.
La compréhension d'un texte serait complètement nulle si nous n'avions pas
les points (.), les virgules (,) ou autres signes comme les points
d'interrogation (?). Toutes les possibilités sont prévues par un arsenal de
signes que nous sommes censés savoir manier comme les lettres. Notre
ponctuation latine actuelle est née au cours de la Renaissance seulement.
Il fallut donc trouver d'autres moyens de se faire comprendre des lecteurs,
de traduire les oscillations de timbre et de rythme. Ces moyens nous furent
offerts par trois grammairiens et dirigeants successifs de la grande
bibliothèque d'Alexandrie au IIIe et IIe siècle avant JC, Zénodote,
Aristophane et Aristarque, en introduisant les signes de ponctuation. Le
but de la ponctuation est d'assurer ou faciliter la compréhension d'un
texte. Certains signes indiquent la manière de dire le texte :
l'interrogation, l'étonnement, la pause ... Lorsque l'on change la
ponctuation, on modifie parfois le sens de la phrase.
Ainsi la présente ouvrage est consacré aux cas d'emploi des signes de
ponctuation en français et en anglais, parce qu'il y a des cas de la non-
coïncidence de l'utilisation des signes de ponctuation à deux langues.
L'objet de notre mémoire de l'étudiant est d'observer l'emploi des
signes de ponctuation dans l'oeuvre d'Oscar Wilde « Le portrait de Dorian
Gray». Au cours de notre travail la ponctuation sera examinée, analysée et
comparée d'après la fonction qu'elle accomplit dans la proposition
française et anglaise.
Le sujet l'analyse des particularités et des fonctions des signes de
ponctuation dans les langues française et anglaise. Le but de notre
recherche est d'étudier le notion des signes de la ponctuation, déterminer
leurs fonctions et les traits communs et distinctions dans les langues
française et anglaise. Pour atteindre ce but il faut résoudre les taches
suivantes :
1. examiner le matériel qui existe de fait;
2. étudier les différences entre la ponctuation en français et en
anglais ;
3. observer l'emploi des signes de ponctuation dans le roman « Le portrait
de Dorian Gray»;
Dans notre recherche nous nous sommes laissées guider par les
méthodes suivantes :
1. la méthode descriptive;
2. la méthode comparative;
3. la méthode d'observation;
4. la méthode de l'analyse.
L'importance théorique de notre étude consiste en l'enrichissement de
nos connaissances, en l'élargissement de notre horizon intellectuel selon
le thème en question.
L'importance pratique de notre étude consiste en les possibilités de
l'application des connaissances expérimentales dans la pratique, à la tenue
du cours facultatif, à l'élaboration de notre classification.
Le choix du thème du travail est déterminé par l'intérêt de la
définition des signes de ponctuation, l'examen de leurs fonctions,
l'observation de la différence entre la ponctuation en français et en
anglais, la comparaison des particularités de l'utilisation des signes de
ponctuation dans les langues française et anglaise.
Notre mémoire est composé de l'introduction, de deux chapitres, la
conclusion et les références bibliographiques.
Dans le 1ère chapitre nous donnent les principes généraux de la
ponctuation, les notions des signes de ponctuation et leur fonctions
linguistiques en français et en anglais. Dans le 2ème chapitre nous
observons l'emploi de ces signes dans le roman d'Oscar Wilde «Le portrait
de Dorian Gray». Dans la conclusion nous formulions les résultats de notre
recherche et la général conclusion de mémoire de l'étudiant.
CHAPITRE 1. APPROCHE LINGUISTIQUE DE LA PONCTUATION EN FRANÇAIS ET EN
ANGLAIS.
§ 1. LES PRINCIPES GÉNÉRAUX ET L'HISTOIRE DE L'ÉVOLUTION DE LA
PONCTUATION.
La ponctuation n'est pas née en même temps que les signes graphiques.
Les langues, dans toute l'Europe, se sont raffinées au cours des siècles
mais leurs premières manifestations se couchaient, tout d'un trait, sur un
papier sans qu' aucune interruption n'intervienne dans le débit des mots.
Les textes se déroulaient comme d'interminables rubans de lettres, sans
majuscules, sans distinction de paragraphe, sans possibilité d'aparté. Il
fallait comprendre tout d'un bloc et sans doute relire plusieurs fois le
manuscrit afin de lui octroyer un sens plutôt qu'un autre. [1: 17].
Il semble que ce soit au c?ur de la grande bibliothèque d'Alexandrie
que la volonté d'une ponctuation ait pris forme sous la tutelle de trois
grammairiens successifs, pendant le ?-e et le II-e siècle av. J.-C. :
Zénodote, Aristophane de Byzance et Aristarque [17]. On leur doit, selon
les historiens, la division en chapitres, certains accents ainsi que les
trois points, signes fondateurs de la ponctuation. Le premier de ces
points, nommé le Point Parfait, se plaçait après la dernière lettre, dans
le coin supérieur, et indiquait que la phrase portait un sens complet. Le
second point, appelé le Sous-Point, se trouvait quant à lui, dans le coin
inférieur suivant la dernière lettre et correspondait, en quelque sorte, au
point final actuel. Enfin, le troisième point, aussi dit le Point Médian,
se situait à mi-hauteur après la dernière lettre et faisait office de point-
virgule [1: 28].
Puis au IV-e siècle ap. J.- C. Saint - Jérôme reprit les trois points
des bibliothécaires d'Alexandrie et ajouta une division aux textes en les
affichant en colonnes, ce qui permettait de donner un sens distinct aux
colonnes, chaque colonne exprimant une idéologie différente. Il intégra
également quelques signes à la langue pour identifier clairement des
parties de phrase ainsi que les incises. Encore au IVe siècle, Saint -
Jérôme met en place un premier système de ponctuation, relativement
complexe, dans sa traduction en latin de la Bible. On ne sait trop à qui
l'on doit l'idée des espaces entre les mots, les blancs, mais cette
innovation, devenue courante au VIII-e siècle ap. J.- C. rendra la lecture
possible à un plus grand nombre d'individus. Séparer le
....